DÉCLARATION DU SÉCRETAIRE EXÉCUTIF LASSINA ZERBO SUR L’ÉVÈNEMENT SISMIQUE INHABITUEL EN RÉPUBLIQUE POPULAIRE DÉMOCRATIQUE DE CORÉE (RPDC)

DÉCLARATION DU SÉCRETAIRE EXÉCUTIF LASSINA ZERBO SUR L’ÉVÈNEMENT SISMIQUE INHABITUEL EN RÉPUBLIQUE POPULAIRE DÉMOCRATIQUE DE CORÉE (RPDC)

Vienne, le 9 septembre 2016

Ce matin à 00:30 UTC (02:30 heure de Vienne)  nos stations du système de surveillance international ont détecté un évènement sismique inhabituel en République populaire démocratique de Corée (RPDC). Nos premiers calculs ont montré que cet évènement était d’une magnitude un peu plus élevée que celle de l’évènement du 6 janvier 2016 pour une localisation similaire dans la région du site d’essais nucléaires de la RPDC. La RPDC a aussi annoncé aujourd’hui qu’elle avait procédé à un nouvel essai nucléaire, le cinquième depuis 2006.

Nos experts continuent à analyser cet évènement afin d’en préciser les caractéristiques et se préparent pour un premier briefing  aux États membres de l’Organisation.

"Si confirmé, cet acte constitue une violation de la norme universellement acceptée contre les essais nucléaires; une norme qui a été respectée par 183 pays depuis 1996. Il est également une grave menace pour la paix et la sécurité internationale. Je demande instamment à la RPDC de cesser les essais nucléaires et de rejoindre les 183 Etats signataires qui ont signé le Traité d'interdiction complète des essais (TICE). Alors que nous commémorons le 20ème anniversaire de l'ouverture du Traité à la signature, il est grand temps que l'interdiction globale des essais nucléaires soit inscrite dans la loi internationale, définitivement. Je souhaite sincèrement que ce sera le dernier signal d’alarme en direction de la communauté internationale afin que l’on puisse interdire à jamais tous les essais nucléaires en mettant en vigueur le TICE », a déclaré Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif de l’Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (OTICE).

Le TICE interdit à quiconque de procéder à toute forme d’essai nucléaire où que ce soit. Pour que le Traité entre en vigueur et acquière force de loi, il faut impérativement que les 44 États dotés de technologies nucléaires l’aient tous signé et ratifié. Les huit pays restants sont la Chine, l’Égypte, les États-Unis, l’Inde, l’Iran, Israël, le Pakistan et la République populaire démocratique de Corée. 

L’OTICE met actuellement en place un Système de Surveillance international (SSI) pour faire en sorte que toute explosion nucléaire soit détectée. Actuellement, environ 90% des stations de surveillance envoient des données au siège de l’OTICE  à Vienne, Autriche.

Le SSI a détecté chaque essai nucléaire annoncé par la RPDC avec précision, rapidité et fiabilité. Après l’essai annoncé par la RPDC le 12 février 2013, l’OTICE fut la seule organisation à détecter de la radioactivité attribuable à cet essai.

Les données communiquées par les stations de surveillance sont traitées et diffusées auprès des États membres de l’Organisation à la fois sous forme brutes et analysées. Après l’entrée en vigueur du Traité, des inspections sur place pourraient être demandées et approuvées si les données du SSI indiquent un événement suspect.

 Contact :
Elisabeth Wächter
Chef de l’Information
T    +43 1 26030-6375
E     Elisabeth.WAECHTER@ctbto.org
M    +43 699 1459 6375
I     www.ctbto.org

en Anglais