L'OTICE lance la construction de stations de surveillance en RCA

L'OTICE lance la construction de stations de surveillance en RCA

Cliquez ici pour la version anglaise

L’Organisation du Traité d’Interdiction Complète des Essais nucléaires (OTICE) prévoit de lancer la construction de deux stations de surveillance en République Centrafricaine (RCA), au regard de la situation sécuritaire du pays qui s'améliore, faisant ainsi augmenter davantage le taux de réalisation du Système International de Surveillance (SSI).

Les plans de lancement de la construction des stations sismique et infrason PS11 et IS12 ont été confirmés lors d'une récente visite en RCA du Secrétaire Exécutif de l'OTICE, Lassina Zerbo, avec au cœur du projet, la question du renforcement des capacités et celle de l'égalité des sexes.

Le Premier Ministre Firmin Ngrebada a réitéré le ferme engagement de son pays au Traité d'Interdiction Complète des Essais nucléaires (TICE) et a assuré Zerbo du plein appui du gouvernement pour la mise en place et la viabilité à long terme des deux stations, ainsi que du Centre National de Données du pays.

Le gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour soutenir pleinement la mise en place des stations du SSI PS11 et IS12 et du Centre National de Données.Firmin Ngrebada Premier Ministre de la RCA

Exprimant sa gratitude pour ce fort soutien politique, Zerbo s’est engagé à faire construire les stations dès que possible, et a salué l’intensification de la coopération qui permettra à la RCA de prendre pleinement part aux activités de la Commission préparatoire de l’OTICE.

« Nous espérons un démarrage rapide des travaux de réhabilitation et de construction des stations PS11 et IS12 du Système de Surveillance International », a dit Zerbo. « Compléter les 8% restants du SSI reste notre objectif. »

Le SSI a franchi en décembre 2019 l’étape de 300 installations certifiées, et d'autres stations sont déjà en cours de construction. L’Organisation s’achemine ainsi considérablement vers le total de 337 installations prévues par le TICE.

Le Premier Ministre a fait savoir que les conditions de sécurité s'étaient améliorées au fur et à mesure que l’autorité de l'État s’étendait à l'ensemble du pays et que le gouvernement ferait de son mieux pour sécuriser les sites tout au long des projets de construction et pendant la phase d'exploitation et d'entretien. Les autorités centrafricaines et 14 groupes armés ont signé un accord de paix en février 2019.

Je m'engage à renforcer les capacités des compétences locales en tant qu'élément essentiel des projets de construction afin que cela nous permette d'investir dans la durée.Lassina Zerbo Secrétaire Exécutif de l’OTICE

Zerbo a annoncé qu'il mettrait le développement des capacités au centre des projets de construction, en offrant dès que possible une formation technique à Vienne à un groupe d'experts nationaux et en s'appuyant autant que possible sur les compétences locales comme moyen efficace d'en garantir la viabilité à long terme. Il a souligné l'importance d'assurer un équilibre entre les sexes parmi les experts sélectionnés pour la formation ainsi que la nécessité d'offrir des opportunités aux jeunes scientifiques et ingénieurs.

Zerbo a également eu des discussions approfondies sur la mise en œuvre du projet avec Léopold Mboli Fatran, Ministre des Mines et de la Géologie et Représentant de l’Autorité Nationale du TICE. Il a aussi rencontré Ginette Amara Ali Mazicki, Ministre de la Recherche scientifique et de l'Innovation Technologique.

Un spécialiste de l’OTICE a fait une visite de reconnaissance de quatre sites près de Bangui en vue d’identifier d’éventuelles options pour installation de la station infrason.

La visite a eu lieu du 9 au 11 mars 2020.

Cliquez ici pour plus d'informations sur la RCA et le TICE.